Auteur Sujet: [PRESSE] Manga Player n°2 et n°5 : Interview Shirow  (Lu 4287 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

zucfa

  • Modérateur Global
  • Data bank
  • *****
  • Messages: 219
    • Voir le profil
    • http://www.projectshirow.net
[PRESSE] Manga Player n°2 et n°5 : Interview Shirow
« le: 24 Février 2006, 22:06:04 »
Voici deux interviews de Masamune Shirow, qui furent toutes deux réalisées et publiées par le malheureusement défunt Manga Player, magazine de prépublication qui fut le premier à nous faire découvrir, en ce beau mois d'octobre 1995, Ghost In The Shell en français.
Evidemment, n'espérez pas y découvrir des nouvelles toutes fraîches... mais nous avons pensé que ça pourrait peut-être en intéresser certains de lire ces vieilles interviews.

Joukov & Project2501


Cette première interview du Maître, réalisée au siège de Kodansha Ltd, est parue dans le second numéro de Manga Player en novembre 95.   



Manga Player : C'est une chance de pouvoir vous rencontrer. On dit que vous êtes inaccessible...
Masamune Shirow : Non, c'est inexact. J'habite et travaille à Kobe, et je me déplace rarement car je n'ai pas beaucoup de temps : j'ai choisi de travailler seul, sans assistant. J'ai aussi beaucoup souffert du tremblement de terre...

The Ghost In The Shell est un succès mondial. Y aura-t-il une suite ?
Oui, Quatre-vingt pages sont déjà parues dans Young Magazine et cette prépublication devrait être terminée en janvier 96.

Vous êtes un des rares auteurs à utiliser la couleur dans vos mangas...
Oui. Je préfère dessiner en couleurs... Mais mon nombre de pages est limité par mon éditeur. Cela prend aussi plus de temps que le N&B et je n'arriverais certainement pas à suivre si je devais tout illustrer en couleurs !

Pouvons-nous vous prendre en photo ?
Non, je regrette mais ce n'est pas possible : je ne souhaite pas apparaître en photo. Les seules photos de moi qui peuvent être publiées sont celles où l'on ne me reconnaît pas !

Comptez vous venir en France ?
Eh bien, je devais venir au festival d'Angoulême il y a quatre ans, mais j'ai annulé mon séjour à cause de la guerre du Golfe. J'aimerais bien visiter votre pays mais mon travail me prend tout mon temps !

Vous êtes venu assister à l'avant-première de The Ghost In The Shell...
Oui, c'est une projection privée réservée aux collaborateurs du film.

Que pouvez-vous nous dire du film ?
Il est basé sur mes personnages mais l'histoire est originale. Beaucoup de moyens, notamment informatiques, ont été engagés pour le film...

Que pensez-vous de l'utilisation des ordinateurs dans le manga ?
Pour moi, l'art du manga est manuel, c'est une sorte d'artisanat. Je compte pourtant utiliser un Macintosh pour faire des effets spéciaux et préparer toute une série de décors à partir desquels je dessinerai...

Merci, monsieur Shirow.
Merci à vous et au revoir.

Un reportage de AK-47 (avec Inoshiro)


Et hop, une seconde interview de Shirow réalisée le 15 décembre 1995 et parue dans le Manga Player de février 96.   



Manga Player : Maintenant que vous êtes régulièrement publié en France, qu'avez-vous à déclarer aux lecteurs français ?
Masamune Shirow : Je suis très heureux de savoir que des gens, quel que soit leur nombre, prennent plaisir à lire mes mangas. J'éprouve un étrange sentiment à l'idée que mes Å“uvres font tranquillement le tour de la Terre alors que moi, je passe ma vie collé à mon bureau. Il paraît que la France est un des pays les plus ouverts aux mangas en général, et c'est une vraie chance pour mes ouvrages. Nous somme aujourd'hui le 15 décembre 1995. Alors que j'écris ces lignes, le J.T. annonce de grandes manifestations un peu partout en France. Cela se trouve si loin et si proche à la fois...

Les histoires que vous créez sont souvent très compliquées, et vous ajoutez régulièrement des notes techniques au bas de vos pages... Pouvez vous nous fournir quelques explications ?
Vous conviendrez que les mangas qui nécessitent un minimum de connaissances pour être lus ne sont pas ceux qui se vendent le mieux. Mon style se trouve dans la large sphère des mangas qui "marchent", mais il se démarque par sa position extrême. Je préfère que l'on apprécie le plus spontanément possible mes mangas sans penser aux choses compliquées (qui s'y trouvent).
Cependant, je dois avouer que, lors de la création du deuxième volume, je n'ai pu m'empêcher d'y inclure un certain nombre de notes visiblement complexes. C'est un peu mon passe-temps, j'aimerais que vous ne m'en teniez pas rigueur.

Où en est Intron Depot 2 ?
Intron Depot 2 rassemble actuellement 165 planches complètes et 40 crayonnés, l'ouvrage sortira selon les délais prévus par l'éditeur.

Que pensez-vous du film Ghost In The Shell qui est tiré de votre Manga ?
Je le trouve bien réalisé. Il atteint un haut degré de perfection, digne du staff d'Oshii (Mamoru, directeur d'animation, NDT). En tant qu'auteur, je ne vous détaillerai pas tout parce qu'on n'en finirait pas. Je laisse à chacun le soin d'apprécier. Cela dit, j'aimerais qu'il plaise. Je ne sais pas si cela deviendra ou non un film culte... il faudrait poser la question à Oshii.

Dans vos histoires, il est très souvent question de réseaux informatiques, genre Internet. Est-ce qu'Internet est très populaire au Japon ?
Le Japon présente un retard tout à fait singulier dans le développement des réseaux informatiques, un retard si important qu'il est difficile actuellement de parler de généralisation. Cependant, les particuliers réservent au Net et à la "cybernavigation" un accueil absolument enthousiaste...

D'après vous, quelles sont vos principales influences ?
J'ai toujours été influencé par l'ensemble des médias, et sans doute plus particulièrement la télévision et le cinéma. Depuis mon enfance, je lis peu de mangas, je pense donc qu'ils ont peu d'influence sur moi. Ce qui me préoccupe (et c'est bien normal) ces temps-ci, ce sont les jeux vidéos, avec une mention spéciale pour les softs en 3D vue subjective qui permettent de se projeter dans le jeu.

Quand pensez-vous venir nous rendre visite en France ?
Je suis sans le sou et, comme Roba, je dois continuer à travailler ; je n'ai pas prévu de voyage en France.
Désolé... A la place, je vais finir un livre et je vous l'enverrai. Je vous prie de m'en excuser. Sur ce, rendez-vous dans mon prochain bouquin !

(Traduit à grand-peine par Reyda. Enorme merci à Freddy.)


Prix des numéro : 30 F

Format : 17 * 25.5 cm

Poids : environ 220 g le numéro

Détail interessant : il ne s'agit pas de la même traduction que Glénat ; de maniere générale les phrases sont plus courtes même si elles gardent le même sens.
La version Glénat apporte quand même quelques détails supplémentaires.

Histoires :
1 : oct 95 - super spartan
2 : nov 95 - junk jungle
3 : dec 95 - robot rondo
4 : jan 96 - phantom fund
5 : fev 96 - dumb barter
6 : mar 96 - bye bye clay
7 : avr 96 - brain drain
8 : mai 96 - ghost coast + megatech machine 1 et 2[/img]
The net is vast and infinite, but we gather here.

zucfa

  • Modérateur Global
  • Data bank
  • *****
  • Messages: 219
    • Voir le profil
    • http://www.projectshirow.net
[PRESSE] Manga Player n°2 et n°5 : Interview Shirow
« Réponse #1 le: 24 Février 2006, 22:17:10 »
Totalement HS mais il faut que ça se sache : je suis vachement content d'avoir réussi à mettre des images en ligne tout seul! (vous vous rendez pas compte...) (et oui, je suis bien admin  :roll:   :lol: ) fin du HS

Hé les ptits djeuns qui connaissent pas très bien le poulpe, C'est ici qu'il faut apprendre!
The net is vast and infinite, but we gather here.