Auteur Sujet: Court métrage 3D amateur Jin Roh disponible !  (Lu 5138 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

fuchi

  • Data bank
  • ****
  • Messages: 166
    • Voir le profil
Court métrage 3D amateur Jin Roh disponible !
« le: 22 Juillet 2006, 18:50:29 »
Voici le lien vers la news de Catsuka.

Et la vidéo en elle-même (8 Mo).

Un mirroir http pour ceux qui auraient du mal avec le protocole mms.

Il s'agit donc d'une oeuvre amateur qui a valu à son auteur d'être engagé par Production IG.
Voici un screenshot qui en dit long :


Pour rappel, le background de Jin Roh/Kerberos Panzer Cops n'est pas la seconde guerre mondiale mais le Japon d'après-guerre, alors la vie politique est particulièrement instable et violente (émeutes, assassinats, opposition virant au terrorisme : à noter qu'une telle époque a réellement existé après la guerre, vers la années 1950). La part de fiction rajoutée par l'oeuvre de Oshii tient dans la répression armée des troubles par une unité spéciale de policiers en armures lourde utilisant des armes de guerre allemandes (à noter une fois de plus que les forces anti-émeutes japonaises de l'époque étaient réellement assez méchament équipées, mais pas d'armes de guerre tout de même). S'agissant dans l'oeuvre de troubles internes à la capitale Tokyo, il n'y a aucune orientation raciale (ni même politique, les différents bélligérant ne parlant pas des idées pour lesquelles ils combattent) à y chercher.

Le trailer amateur visible ici transpose lui ces troupes en armures dans d'hypothétiques combats pendant la seconde guerre mondiale.

Tout cela est de fort bon augure pour le prochain film Kerberos Panzer Cops prévu pour 2009  :P (qui ne se passera pour autant probablement pas en Europe).
N'oubliez pas le chan irc, il y a toujours quelqu'un !
#projectshirow@irc.epiknet.org

pantherbug

  • Fuchikoma
  • ***
  • Messages: 76
    • Voir le profil
swastika for ever?
« Réponse #1 le: 22 Juillet 2006, 21:07:58 »
Vachement impressionnant. On est vraiment pris par l'ambiance.

J'ai beaucoup apprécié le film Jin-Roh, l'histoire tragique de Fuse et son amour impossible broyé par la grosse machine politico-policière d'un monde alternatif totalitaire...

Mais ce clip diffusé à cru, ça risque de coincer un peu... faut pas oublier que derrière l'étalage des croix gammées, il y avait tout un attirail idéologique. Les japonais donnent toujours l'impression d'en savoir aussi peu: les surhommes teutoniques c'est comme une sorte d'héroic fantasy exotique et on habille les poupées en SS pour s'amuser.

Dans le même temps, la swastika est retirée des boîtes de modèles réduits et autres jouets parce que c'est illégal ou pas politiquement correct dans pas mal de pays... bizarre.

Joindre un synopsis plus développé sur l'univers et le sens de cette série, ça serait pas mal et sans doute fort utile à ceux qui ne connaissent pas encore. C'est juste pour éviter des réactions négatives.

fuchi

  • Data bank
  • ****
  • Messages: 166
    • Voir le profil
Court métrage 3D amateur Jin Roh disponible !
« Réponse #2 le: 23 Juillet 2006, 01:28:47 »
L'omniprésence de la croix gamée (largement plus que sur n'importe quel uniforme nazi réel d'ailleurs : même les SS ne se baladaient pas avec un aussi gros macaron dans le dos) dans le trailer trahit à mon avis la volontée du créateur amateur d'indiquer sans détour le contexte, sans forcément se rendre compte qu'il le fait de manière exagérée. C'est comme un touriste qui croirait que tous les militaires anglais ont une toque gigantesque sur la tête et portent un uniforme rouge ou que tous les Japonais s'habillent en kimono ou en samurai.
Un détail "pour faire vrai" au même titre que le "café de Normandie" de mon screenshot, donc...

C'est l'occasion de noter qu'aucune croix gamée n'apparait jamais dans le manga Kerberos Panzer Cops ou Jin-Roh, y compris en version originale.
Les éditeurs/Oshii évitent probablement, même dans l'archipel, de prendre le risque d'être assimilé à un courant qu'ils ne cautionneraient pas (un éditeur est là pour gagner du fric, un artiste pour s'épanouir dans son art : les commerçants sont officielement apolitiques pour pouvoir vendre à tout le monde).
L'antisémitisme existe réellement dans l'archipel, et s'il ne rencontre quasiment aucun echo, il ne se heurte pas pour autant à une opposition, dans les deux cas probablement par l'absence quasi totale d'Israëlites sur place. Un certains nombre de Japonais seraient même incapables de mettre quelque chose derrière le mot "juif".

Il s'agit un peu du même comportement que face aux braillements des nostalgiques du militarisme japonais d'avant-guerre : la population ne s'y intéresse pas mais ne s'y oppose pas non plus.
(de là à dire que la population en question se désintéresse globalement de la politique du moment qu'elle peut manger à sa faim et se divertir, il y a une analogie avec la Rome antique (du pain et des jeux) que je ne ferais pas, sachant qu'elle risquerait d'être applicable à plus d'un pays industrialisé, dont le nôtre...  :roll: )

Concernant le concept de "surhomme teutonique", il est intéressant de remarquer que loin de cautionner quoi que ce soit, ceux d'Oshii peuvent apparaitre comme une incarnation du mal absolu (en référence aux forces de l'Axe considérées à l'époque par Roosevelt comme un véritable empire du mal, symbolique reprise pour Bush fils aujourd'hui avec son "axe du mal") mais autant comme des "coeurs purs incorruptibles" en opposition avec une administration politico-magouilleuse avec toute la symbolique du loup, de la meute, etc...

C'est d'ailleurs ce genre de niveaux de lecture multiple qui provoquent des interprêtations opposées (généralement selon les convictions du spectateurs), avec comme par exemple pour Avalon, celles d'oeuvre en faveur des jeux vidéos ou à l'inverse dénonçant leurs dangers ; interprétations partisanes alors qu'Oshii précise bien que ses films ne contiennent pas de message et n'ont pour autre but que de suciter la réflexion.
N'oubliez pas le chan irc, il y a toujours quelqu'un !
#projectshirow@irc.epiknet.org

pantherbug

  • Fuchikoma
  • ***
  • Messages: 76
    • Voir le profil
connaissance de l'occident?
« Réponse #3 le: 23 Juillet 2006, 15:46:35 »
On est tout à fait d'accord sur tous les points.

Ce serait dommage que ce genre de malentendu soit comme une bommbe à retardement pour ce film qu'on a très envie de voir...

On dirait quepour les nippons, tout ce qui vient d'Eurpope doit faire référence à l'Allemagne. Captain Harlock avait un ancêtre qui pilotait un Messerschmitt 109. Même dans la série Evangelion, la co-héroïne est dite d'origine allemande alors qu'elle s'appelle Asuka Soryu Langley et non Elga Muller... Sur HLJ.com les poupées Lady's Mission sont en uniforme gris et lèvent le bras droit bien haut, alors qu'on peine à trouver quelque chose sur les W.A.A.F ou les Lilly pop, autre figures féminines mythiques de la deuxième guerre mondiale. Question de statut "allié" ou "ennemi" dans la passé?

En effet, cela ressemble bien à de la culture de "touriste" et nos amis japonais font preuve d'une certaine ... innocence.

fuchi

  • Data bank
  • ****
  • Messages: 166
    • Voir le profil
Court métrage 3D amateur Jin Roh disponible !
« Réponse #4 le: 23 Juillet 2006, 17:02:08 »
Vu la diffusion probablement confidentielle de ce trailer, je ne pense pas qu'il y ai beaucoup de risque, surtout si le film de Oshii est lui épuré de symboles trop voyants.
Je me souviens pas de réactions négatives lorsque Jin Roh est sorti en France (avant le Japon en plus) : seuls les connaisseurs pouvaient remarquer la provenance allemande des armes des de l'unité panzer. La localisation au Japon et les trais assez "réalistes" des personnages achevaient d'écarter toute idée de connexion avec les nazis pour le spectateur moyen.

L'intérêt des Japonais pour l'Allemagne n'est quand même qu'un pan de leur "culture" parmis d'autres (Il y a peut-être à y avoir une certaine fascination pour un peuple aussi méthodique et ordonné qu'eux-même.)
On trouve également dans le même genre une certaine admiration pour l'empire britanique (Steamboy, Shirow dont Dominion Tank Police et GITS se déroulent à Newport et qui semble éprouver un certain intérêt pour les SAS...), dont on pourrait éventuellement accuser l'époque victorienne d'être à l'origine des maids envahissant continuellement les animes de nos jours :roll:

Les Japonais récupèrent en fait tout ce qu'il trouvent à l'extérieur de leur archipel pour le refondre et le réinjecter dans leurs médias de divertissement toujours à la recherche d'exotisme (même vidé de tout sens). Evangelion revient comme exemple avec l'utilisation de la mythologie juive.

UPDATE : Catsuka précise justement dans son forum que la version modifiée par Oshii pour faire la promo de son émission de radio a justement gommé les détails tendancieux comme les croix gammées.
N'oubliez pas le chan irc, il y a toujours quelqu'un !
#projectshirow@irc.epiknet.org